Vous aimez l'informatique, venez discuter avec les membres du forum ou les visiteurs
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Koh-Lanta, le choc des héros >

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Koh-Lanta, le choc des héros >   Dim 4 Avr - 4:36

Koh-Lanta, le choc des héros >

Frank Leboeuf s’en va

Après le conseil, de cette 3e nuit, les sportifs rentrent affamés et tente de se rassasier avec de l’herbe : « Au point où on en est on boufferait de la merde » philosophe Frank Leboeuf.

Dès le lendemain à six heures, Frank guidé par sa faim s’en va pêcher, tandis que ses acolytes ingurgitent haricots et noix de coco. C’est alors que Gwendal parvient à dénicher un Bénitier. Fier de sa trouvaille, il s’empresse de la partager avec les candidats. Néanmoins, le mollusque mangé cru s’avère peu ragoutant. Le patineur vexé regrette le manque d’enthousiasme des Malabou. Frank, lui, semble quelque peu agacé par le statut de leader que s’attribue le pêcheur. Mais à l’approche de l’épreuve de confort, tous se résignent à engloutir les aliments prompts à leur donner les forces nécessaires.

Sur le camp des Jaunes, Freddy, Grégoire et Linda tentent de s’attaquer à un requin, en vain. Coumba et Christian esseulées sentent pointer la stratégie : « On va pas les suivre comme des moutons » affirme Coumba, tandis que Freddy et Linda déplorent leur laxisme.

Lors de l’épreuve de confort, Denis Brogniart annonce aux équipes qu’elles bénéficieront d’un renfort respectif : Taïg Khris, champion du monde de roller (2000-2001) rejoint les Rouges, alors que Mohamed, candidat de la saison 5, fait son apparition sous le regard ému de son ancienne équipière Coumba. En infériorité numérique, une des femmes des Jaunes ne sera pas de la compétition, et après tirage au sort, Coumba est évincée. Commence alors une course poursuite entre les deux équipes, chacune handicapée d’un cordage humide frisant les 60 kilos. C’est finalement les Rouges qui parviennent à rejoindre les Jaunes et repartent avec un kit de pêche sous le bras.

Sur le camp des Malabou, Taïg est l’objet de toutes les admirations : « C’est un battant qui se fond dans un groupe » observe Frank. Djamel, lui, reconnaît l’énergie du nouveau venu qui s’empresse de tester le fusil harpon. De leur côté, Gwendal et Frédérique tentent d’obtenir le feu sans résultat, si ce n’est une brûlure pour Myriam !

Chez les Tiac, Mohamed ressasse sa défaite et afin de se rattraper ramène des Bénitiers. Mais l’aventurier n’est toujours pas satisfait : « Momo, normalement, il ramène des Requins, ou des chèvres » ironise-t-il. Malgré l’humour, le candidat se sent sur la sellette et compte bien défendre sa place.

Retour chez les Malabou qui, le soir venu, n’ont toujours pas le feu : « Comme d’hab, c’est dégueulasse » déclare Frank devant « le festin ».

Le cinquième jour, Mohamed se lève à l’aube, et part en quête d’un petit déjeuner pour son équipe. Un geste apprécié par Freddy : « Pour moi c’est pas du tout l’élément à abattre en cas d’élimination ».

Sur le camp des Malabou, le vent a sévi toute la nuit et Gwendal décide de déplacer le bivouac. Une entreprise malvenue pour les candidats déjà largement diminués physiquement. Une fois le déménagement effectué, il est temps de se rendre à l’épreuve d’immunité.

C’est en apnée que vont s’affronter les aventuriers, chargés chacun leur tour d’aller récupérer des témoins placés à une profondeur s’échelonnant de deux à dix mètres. Après tirage au sort, Coumba est à nouveau dispensée d’épreuve. Grâce à Grégoire, les Jaunes sortent vainqueurs du duel. Aussi, de retour sur leur camp, les Tiac s’enorgueillissent de ce succès, et Mohamed peut souffler jusqu’au prochain conseil.

Chez les Malabou, en revanche, l’humeur n’est pas festive. Affaiblis par la faim, les esprits sont chagrins. Face à un potentiel danger pour des organismes non alimentés, Denis Brogniart leur apporte le feu, mais les prie de plier bagages. En effet, les Rouges ont posé leur camp sur un espace d’herbe sèche, donc inflammable. Gwendal, lui, redoute les retombées de ses agissements ; ayant eu l’idée de changer le bivouac de place et étant à l’origine de la défaite de son équipe, celui-ci est fébrile. Mais pourtant, il revient à la charge et s’improvise maître du feu. Une nouvelle initiative qui agace ses partenaires : « On peut pas te donner des idées ? » soulève Myriam. Frank se charge alors de parler à Gwendal et lui conseille de calmer son côté directif.

Enfin repus, les Rouges retrouvent le sourire. Un sourire un tantinet jaune cependant, pour Gwendal qui se sent menacé à quelques heures du Conseil...

Le moment crucial venu, Denis Brogniart revient sur l’arrivée de Taïg et son intégration au sein du groupe : « On est tous dans le même bateau » déclare le champion, venu sur l’île non sans une formation préalable. L’aventurier a en effet suivi un entraînement intensif pour le jeu : jogging, natation et régime ont été son quotidien. « Il faut connaître ses priorités » affirme le sportif. Mais, devant tant de détermination, Djamel lui fait rappeler qu’il n’a pas encore subi la faim. Reconnu comme un équipier de taille, Taïg fait néanmoins l’unanimité.

Revenant sur la vie en commun, les candidats estiment conserver une bonne cohésion : « On s’en sort pas mal malgré les conditions de l’aventure » affirme Myriam. Évoquant leur formation sportive, les Malabou revendiquent une éducation de groupe favorisant la bonne entente. Cependant, l’un d’entre eux doit partir et c’est l’ancien footballeur, Frank Leboeuf qui est remercié.

cheers salut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Koh-Lanta, le choc des héros >   Dim 11 Avr - 15:32

Koh-Lanta, le choc des héros > Mohamed plie bagages

Au sixième jour, à 5h30, Gwendal profite du calme, tandis que ses comparses font la « grasse matinée ».

Sur Tiac, Mohamed part chercher la pitance de sa tribu. Et alors que Grégoire et Freddy vont voir si la nacelle a pris quelques poissons, Mohamed critique les pêcheurs : « Laisse les faire leur cinéma » adresse-t-il à Coumba, estimant que les garçons brassent de l’air. Cette mauvaise foi est en réalité révélatrice d’une frustration de la part du nouveau venu, habitué à occuper la place de leader dans l’édition de 2005. Se sentant rejeté par l’équipe, Mohamed déclare qu’ « il n’y a pas d’affinités ».

L’épreuve de confort implique la fabrication de radeaux. Chez les Rouges, faute de leader, la cacophonie est au rendez-vous. Djamel joue les modérateurs face à cette fusion d’idées : « Djamel, c’est l’homme fort de notre groupe » analyse Myriam. Mais, malgré la médiation, le résultat peine à arriver et les filles décident de prendre la tête des opérations. Partant sur l’idée d’un trimaran, l’équipe parvient enfin à se concocter un radeau.

Chez les Tiac, Freddy aux commandes, l’entreprise est quasi industrielle : « Il avait prouvé la compétence de son radeau, on l’écoute » affirme Grégoire. Freddy, lui, se souvenant de son manque de tact passé, préfère prendre des pincettes pour s’adresser à ses compagnons. La flottaison du radeau affairée, les aventuriers rejoignent Denis Brogniart.

Les équipes peuvent désormais débuter l’épreuve de la régate, laquelle consiste à faire le tour d’un îlot avec à la clé pour les gagnants, une cueillette de bananes, papayes et manioc dans un jardin exotique. Deux membres des Jaunes sont tirés au sort et dispensés d’épreuve. Coumba fait mauvaise pioche, suivie par Mohamed. Après un coude à coude final, les Tiac remportent la victoire grâce à la conception du bateau qui force l’admiration des Rouges.

Les Jaunes, munis d’un panier, se dirigent joyeusement vers le jardin où les attend Peteru, le cultivateur. L’équipe fournit son sac de bananes, de manioc et d’ignames. Mais des divisions apparaissent, Coumba et Freddy ne sont pas en accord sur la cueillette. Papaye ou Manioc ? Le choix cornélien attise la zizanie : « Y’a des gens qui se sont imposés » affirme Mohamed, tandis que Christina déplore l’attitude arrogante de Linda : « Elle a toujours quelque chose à redire. »

De retour sur l’île, les tensions persistent. Mohamed ne supporte pas l’attitude directive de Freddy : « Ça va péter » lance-t-il. Christophe tente alors de le raisonner, mais Mohamed, lui proposant une alliance, sème le doute chez l’aventurier. Le dîner est alors prétexte à une explication pour le groupe. Mohamed exprime son impression d’une mise à l’écart. Les Tiac, comprenant qu’il occupe une place charnière, n’estiment cependant pas l’avoir rejeté. Christophe, lui, dénonce la stratégie de Coumba et Mohamed qui lui ont demandé de se rallier à eux. Tandis que Christina reproche à Linda son attitude distante. Un constat provoquant un clash entre les deux femmes. Néanmoins, une fois l’abcès crevé, les Jaunes estiment devoir rester unis face aux Rouges.

Les sportifs, eux, se répartissent les tâches, Taïg part à la pêche et revient illico avec un poisson. Puis aidé de Gwendal, il parvient, non sans mal, à ramener une murène : « Voilà notre victoire d’aujourd’hui » s’exclame Myriam. Le soir venu, l’ambiance est à la fête grâce à cette pêche fructueuse.

Le septième jour à 5h45, les Jaunes sont apaisés et la bonne humeur est de retour sur Tiac.

L’heure de l’épreuve d’immunité sonne pour les aventuriers. Reliée par un élastique, chaque équipe doit aller récupérer des haches disposées dans le sable. Après tirage au sort, Mohamed et Coumba sont, à nouveau, évincés. Les Rouges sortent vainqueurs de la compétition.

Les Jaunes maussades reviennent sur leur camp et le conseil est déjà dans les esprits. Mais l’apparition d’une tortue de mer marque une trêve chez les aventuriers émerveillés. Reprise des hostilités et Coumba, Christina, ainsi que Mohamed ne lâchent pas les aventuriers pour contrer tout complot. Les pronostics vont alors bon train avant le moment fatidique de l’élimination.

Les Malabou, eux, savourent leur victoire, et Taïg le « super pêcheur » revient chargé de dix poissons pour le plus grand bonheur des sportifs, lesquels partent à la recherche du fameux manioc. Euphorique, Myriam prévient ses compagnons d’infortune de sa trouvaille.

L’heure du Conseil a sonné et les Jaunes regroupés face à Denis Brogniart s’expriment sur leur seconde aventure. « La compétition est serrée » constate Freddy. S’accordant à reconnaître la force des sportifs, les Tiac reconnaissent leur handicap. Freddy, sondé sur son nouveau comportement, avoue faire des efforts pour arrondir les angles. Mohamed exprime à nouveau son sentiment d’exclusion, tandis que Linda lui reproche d’avoir trop attendu pour en parler. Concernant la tentative de stratégie du trio Christina, Mohamed et Coumba, Christophe affirme que Coumba lui aurait conseillé de se rallier à eux rapidement, sous peine de voir la proposition lui échapper et être faite à Freddy. Ce dernier affirme alors vouloir rester hors des stratégies. Au terme de ce conseil, c’est finalement Mohamed qui, jugé trop calculateur par ses acolytes, est éliminé avec quatre voix contre lui. Linda, quant à elle, en a recueilli trois.


dwarf dwarf dwarf cheers cheers cheers dwarf dwarf dwarf cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
 
Koh-Lanta, le choc des héros >
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réparation pare-choc avant de GTT Phase 2
» Pare choc avant MTUNING RS Seat ibiza 99-02
» Pare Choc SSS sur Swift "normal" ?
» prix pare choc?
» Egratignure pare choc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du site http://www.cmi-alsace.com (Crée le 25 Décembre 2004) :: Catégorie à modifier... :: Le Bar Du Forum !-
Sauter vers: